BLOG

Blog de Marc. Informations, trouvailles et autres bidules sont au rendez-vous.

Nikon D750 vs Fujifilm X100T

Il ne s'agit pas de faire un test comparatif entre ces 2 appareils diamétralement opposés. Votre expérience peut être différente de la mienne et arriver à d'autres conclusions. Je vous fait part de ce que j'aime et je n'aime pas de ces deux excellents appareils.

Capteur

Difficile de départager, pour différentes raisons. La taille n'est pas un facteur ici, les deux capteurs sont excellents. Je préfère le Fuji pour les couleurs, mais le Nikon possède plus de pixels et peut aller plus haut en sensibilité tout en ayant moins de bruit. Nikon gagne.

Encombrement

Le combat était inégal, mais il faut en tenir compte. Le D750 a beau être petit pour un plein capteur, il est quand même beaucoup plus imposant que le X100T. Fujifilm gagne haut la main.

Viseur

Le X100T permet l'utilisation du viseur optique ou électronique. L'optique est ok, mais c'est celui électronique qui est WOW! Histogramme? Check! Distance au focus? Check! Aperçu de l'exposition? Check! Aide au focus? Check! Et en plus, la latence est acceptable. Le viseur du D750 est celui d'un reflex normal. Rien de nouveau ou d'extraordinaire. Fujifilm gagne.

Focus

Le X100T est décent en mode single. Entre mes mains, le focus continuel ne fonctionne pas, il cherche sans cesse et j'ai manqué des opportunités de photos. Je ne l'aime pas du tout en mode continu. Le focus du D750 est bon. Ce n'est pas le plus rapide du monde, mais il bat facilement le Fujifilm. Nikon gagne.

Rafale

Le D750 permet 6.5 images à la seconde en mode rafale et sa mémoire tampon limite le nombre de prises à 11 images avant de ralentir pour laisser le temps à l'appareil de vider sa mémoire tampon sur la carte mémoire.. Le X100T peut atteindre 6 images à la secondes, mais sa mémoire tampon peut limiter le nombre de prises à 6 ou 7 avant d'écrire sur la carte. Nikon gagne.

Autonomie

J'ai l'impression que je pourrais utiliser le D750 une semaine sur une seule charge de batterie (j'exagère), tandis que le X100T aura besoin de 7 piles pour une journée (j'exagère... à peine). Pour le X100T, le viseur électronique est passablement gourmand et la pile est beaucoup plus petite que celle du Nikon. Sérieusement, pour une longue journée, on peut passer 3, 4 ou 5 piles dans le X100T. Je ne me souviens pas avoir dû changer de batterie pendant une journée d'utilisation avec le D750. Nikon gagne pendant que Fujifilm charge.

Discrétion

Le D750 est un reflex. Le miroir lève et fait clac à chaque photo. Il pourrait être discret dans un spectacle de Rammstein. Le mode silencieux est à peine mois bruyant et la latence me fait suer. Le X100T n'a pas de miroir faisant clac et l'obturateur mécanique inclus dans la lentille (leaf shutter) est très silencieux. Sans oublier l'obturateur électronique permettant une vitesse d'obturation de 1/32000s (il y a bel et bien 3 zéros). On pourrait prendre des photos dans un monastère avec le X100T et il ne dérangerait pas un moine. Fujifilm gagne.

Ergonomie

Les deux appareils ont une bonne prise en main. Le D750 est plus lourd, mais la poignée est confortable. Je n'aime pas la position de certains boutons sur les 2 appareils. J'aime bien le menu Q sur le X100T, mais j'aurais aimé avoir certaines fonctionnalités à portée de main. L'écran pivotable du D750 est un avantage certain. Nikon gagne, mais c'est serré.

Fonctionnalités

Les deux appareils offrent de bonnes possibilités créatives. Le X100T a un filtre de densité neutre intégré et sa fonction image sur image est très pratique car elle permet de voir l'image précédente pour le cadrage de la suivante. La lentille fixe de 23 mm (équivalent de 35 mm en plein capteur) limite les choix de prises de vue (mais elle possède un mode macro). Du côté du D750, c'est l'écran pivotant et le fait de pouvoir changer de lentilles qui permet une certaine créativité. Les deux appareils offrent le wifi, mais seul le D750 permet le contrôle de l'appareil à distance, ou du moins son déclenchement et le point de focus. Nikon gagne.

Conclusion

Concluons en n'ayant pas de conclusion. Les deux appareils ont leurs forces et leurs faiblesses. Je traîne le X100T avec moi à peu près tout le temps et j'aime l'utiliser même s'il me fait jurer à l'occasion. Le D750 est mon choix pour les expéditions photo ou les sessions studio à la maison. Je trouve que les deux appareils se complètent bien, et c'est ce qui compte.

Sur ce, à vos appareils et sortez de votre zone de confort. C'est de cette façon qu'on progresse!