BLOG

Blog de Marc. Informations, trouvailles et autres bidules sont au rendez-vous.

Le format de capteur est-il important?

Le capteur est l'organe responsable de collecter la lumière et assurer le rendu de l'image. Il s'agit donc d'une partie des plus importantes de nos appareils.

Il existe en différents formats pour répondre aux différents besoins de la clientèle. Un capteur de petit format aura sa place dans un appareil compact, comme un téléphone intelligent, tandis que celui plus gros aura besoin d'un boîtier plus imposant pour le contenir.

Avant d'aller de l'avant avec une recommandation pour une taille de capteur, j'aimerais vous parler de différents points à considérer. Si vous vous dites que pour améliorer vos photos, vous devez avoir un type de capteur particulier, lisez tout et vous pourriez changer d'idée!

Plage dynamique

La plage dynamique est le ratio entre la plus grande et la plus basse luminosité que le capteur peut enregistrer. Une grande plage dynamique permet donc de saisir des photos ayant beaucoup de contraste. Pensez à une photo que vous prenez à l'intérieur avec une fenêtre dans le cadre (de la photo, pas le cadre de la fenêtre...), avez-vous remarqué que lorsque vous exposez correctement pour l'intérieur, la fenêtre est totalement blanche, même si votre oeil voit la scène correctement? Vous avez assisté aux limitations de la plage dynamique de votre appareil.

Le capteur idéal aurait donc une plage dynamique semblable à l'oeil humain, ou du moins assez grande pour capturer tous les contrastes de la scène, du plus pâle au plus foncé, et ce sans bruit.

Rendu des couleurs

Après les contrastes, il faut s'attarder aux couleurs. Idéalement, le capteur pourrait saisir toutes les nuances de toutes les couleurs. Ainsi, la photo serait très près de la réalité, en tenant compte des limitations du média sur lequel on la regarde (le rendu de l'écran et du papier n'est pas le même). Si l'appareil manque de sensibilité de ce côté, on risque d'être un peu déçu de certaines photos. Tout ça dépend naturellement du type de photo qu'on fait et des sujets. Si on prend une maison en photo pour l'afficher sur site d'immobilier, on ne recherchera probablement pas le même type de performances que le photographe de mode.

Détails

La quantité de détails que le capteur peut enregistrer est relié aux nombre de pixels qu'il contient. Une plus grande quantité de pixels devrait permettre d'enregistrer les détails très fins. C'est un peu comme la télé conventionnelle et la télé HD ou 4k. D'autres facteurs viennent en jeu, et on ne peut pas nécessairement dire que la caméra X de 36 Mégapixels fera de plus belles photos que celle à 16. 

Sensibilité

J'en ai parlé dans un billet précédent où je disais que le bruit augmentait avec la sensibilité. Il n'y pas seulement que le bruit qui change: les 3 points précédents sont grandement affectés par la sensibilité. Pour vous aider à visualiser l'impact, j'ai pris l'exemple d'un Nikon D810, un des appareils les mieux cotés pour la plage dynamique. Les graphiques proviennent de DXO Labs (www.dxomark.com). Le premier montrer la relation entre la plage dynamique et la sensibilité. Notez comme elle baisse à mesure que la sensibilité augmente.

 Image provenant de www.dxomark.com

Image provenant de www.dxomark.com

Le deuxième graphique représente la relation entre la sensibilité à la couleur et la sensibilité du capteur.

 Image provenant de www.dxomark.com

Image provenant de www.dxomark.com

Je vous invite à aller visiter le site de DXOmark, vous pourrez comparer différentes caméras ou connaître les résultats de la vôtre.

Et le format maintenant?

Comme je le disais au début, les différents formats existent pour les différentes clientèles. De plus, un grand capteur coûte plus cher à produire et il se retrouvera donc dans les appareils plus dispendieux. Est-ce qu'un capteur plus grand est nécessairement meilleur? Non. Surtout si la taille de l'appareil fait en sorte qu'on hésite à le trimbaler avec soi. Et qui dit plus gros capteur, dit aussi plus gros objectifs, ce qui augmente de poids et l'encombrement.

Pour bien visualiser les différentes tailles, je vous ai fait un petit graphique.

 

Plein capteur vs micro 4/3

Le format du capteur micro 4/3 mesure approximativement 18 x 13,5 mm. On dit que le "crop factor" est de 2x, c'est à dire que l'équivalent d'un objectif ayant une longueur focale de 100mm sur un plein format aurait un équivalent de 200mm si on le montait sur un boîtier avec ce capteur. Donc, si on suit la même logique, les objectifs "natifs" de ce format seront donc beaucoup plus petits (et donc plus légers) que leurs équivalent en plein format. C'est un avantage non négligeable pour les personnes qui aiment voyager léger. Le désavantage est que les performances ne sont pas celles d'un capteur plein format. Dans des conditions idéales (bien lumineuses), peut-être que la différence sera minime, mais en basse lumière, le bruit risque d'être au rendez-vous. Notez que tous les appareils micro 4/3 sont du type sans miroir (et donc pas reflex), ce qui en font des appareils plus petits.

Plein capteur vs APS-C

Le format APS-C est possiblement le format le plus courant sur le marché. Côté performances, il peut s'approcher des pleins formats dans les meilleurs des cas. Les appareils sont habituellement plus petits que ceux d'un plein format (surtout les appareils sans miroir) et les objectifs natifs sont aussi plus petits et plus légers. De plus, on peut utiliser les objectifs plein format sans adaptateur chez certains manufacturiers, ce qui nous ouvre la porte à un bel éventail de choix. Un certain manufacturier (Fujifilm pour ne pas le nommer) mise beaucoup sur ce format avec la série X et met énormément d'emphase sur la légèreté. Dans ce cas, le format de capteur ET l'absence du système reflex en font des appareils plus petits et plus légers (tout comme la série A6000 de Sony). 

Plein capteur vs format moyen

Si les appareils plein format sont considérés professionnels, le format moyen l'est assurément. Le Pentax 645z est plutôt abordable pour un format moyen même si on pourrait se procurer 3 Nikon D750 pour moins d'argent. Ce sont les outils de travail des photographes de studio et la qualité d'image va de pair avec le prix de ces bêtes. Le poids et l'encombrement aussi!  Je les ai ajoutés ici pour remettre les pendules à l'heure: le plein format n'est pas le nec plus ultra des appareils photographiques.

Trop de choix!

C'est vrai, il peut être difficile de choisir l'appareil idéal. À vrai dire, il n'existe probablement pas d'appareil idéal pour toutes les situations. Tout est une histoire de compromis! Si vous voulez voyager vraiment léger et avoir la possibilité de changer de lentilles, le format micro 4/3 est très intéressant. Il faudra l'utiliser dans de bonnes conditions, cependant.

Le format APS-C est un excellent compromis. Il peut être très léger et à peine plus encombrant que le micro 4/3 si on le choisit sans miroir. Le reflex demeure le système de choix pour les photos de sport grâce à sa rapidité de déclenchement (les systèmes sans miroir peuvent être un peu plus lent à réagir, mais certains plus hauts de gamme s'approchent des reflex). Un avantage non négligeable des systèmes sans miroir est le viseur numérique qui permet de voir le résultat avant la prise de vue (profondeur de champ et tout). De plus, certains systèmes affichent même l'histogramme dans le viseur, ce qui vous permet d'ajuster l'exposition sur le champ. Un des principaux désavantage des systèmes sans miroir est aussi le viseur électronique! S'il ne répond pas rapidement, si l'appareil connaît des délais entre le moment où la photographe a déclenché et le moment où la photo est prise, vous risquez de détester. 

Quant à lui, le plein format est plus lourd et plus encombrant. Oui, les appareils sans miroir sont plus légers que les reflex, mais les objectifs restent les mêmes, ou sensiblement les mêmes. Si vous êtes prêts à traîner tout ce poids, les performances devraient être au rendez-vous... si vous voulez investir. En effet, le bas de gamme plein format n'est pas nécessairement meilleur que le haut de gamme APS-C du même fabricant. Il faut donc faire ses devoirs et se renseigner avant de faire un choix.

N'allez pas croire que je ne vous recommande pas d'acheter un appareil plein format. Je vous incite plutôt à vous questionner à deux fois avant de balancer votre argent par la fenêtre. Commettre une erreur peut coûter très cher, surtout si on change de système (par exemple, passer de Nikon à Canon) et que vous avez de bonnes lentilles. Parlant de ça, si vous trouvez que le nouvel appareil d'un manufacturier concurrent vous semble bien meilleur que le vôtre et que vous devez changer, attendez un peu et il y a de bonnes chances que votre manufacturier annonce un appareil équivalent ou meilleur dans les mois qui suivent. Vous n'aurez pas à vous racheter tous les objectifs chez le concurrent pour regretter votre choix par la suite. Apprendre à utiliser un autre système peut être long et frustrant...

Côté megapixels, plus n'est pas nécessairement mieux. L'avantage d'avoir plus de pixels est de pouvoir faire de très grandes impressions, ou de rogner dans la photo et d'être quand même en mesure d'imprimer. Si vous n'avez pas l'intention d'imprimer vos photos, pensez-y à deux fois avant de vous lancer dans l'achat d'un appareil de 50 Mégapixels! Avec 16 Mégapixels, vous pouvez facilement imprimer des 8x10 ou même des 13x19 (calculez entre 240 et 300 pixels au pouce pour une belle impression) et vos fichiers seront beaucoup plus petits, ce qui vous permettra d'économiser en disques durs, en cartes mémoire et en temps de traitement!

Conclusion

Pour terminer, je vous suggère de faire quelques recherches et surtout d'aller manipuler les boîtiers qui vous intéressent. Regardez les boutons, les menus, la qualité des objectifs disponibles. Déterminez comment vous voulez utiliser l'appareil (en voyage, faire des photos de nuits, assister au Grand Prix, macro, en studio, etc) et vous aurez déjà une meilleure idée de l'appareil qui vous convient. Ensuite, la taille du capteur n'est possiblement pas si importante que ça...