BLOG

Blog de Marc. Informations, trouvailles et autres bidules sont au rendez-vous.

Sensibilité: attention au bruit!

Le bruit, notre ennemi juré?

Assurément... pas. Pourquoi tenir à se faire des ennemis, alors que nous pouvons collaborer (pour ne pas dire exploiter)? En passant, je ne parle pas du bruit entendu par les habitants de Saint-Lambert lors des spectacles à l'Île Ste-Hélène, mais plutôt des artefacts qui apparaissent lorsqu'on pousse un peu (beaucoup) la sensibilité du capteur de notre appareil numérique!

Ouin, mais c'est quoi?

Comme je le disais, il s'agit d'artefacts générés par le capteur. Ces artefacts peuvent être causés par la haute température, par des fluctuations du signal électronique, par une mauvaise conversion, etc. Le bruit est surtout généré lorsqu'on utilise un temps d'exposition lent (où le capteur reste actif longtemps) ou lorsqu'on augmente la sensibilité du capteur.

Pour que vous donner une idée, voyez les 2 exemples suivants et le comparatif. Les photos ont été prises dans les mêmes conditions. La première a été prise à f/11, 100 ISO, 1/200s. La deuxième, à f/32, 25600 ISO, 1/200s. J'ai dû fermer l'objectif au maximum car il y avait trop de lumière et je ne pouvais pas augmenter l'ISO au-delà de 3200 à f/11.

ISO 100, f/11, 1/200s

ISO 25600, f/32, 1/200s

ISO 100 à gauche et ISO 25600 à droite

Notez qu'à ISO 25600, la texture de la bouteille n'est pas aussi lisse et uniforme que celle à ISO 100. Regardez aussi l'étiquette comme elle contient plein de petits points. Vous voyez clairement l'effet du bruit dans l'image.

Il est important de noter que le bruit généré à 25600 ISO sur ma caméra pouvait être vécu à des sensibilité beaucoup plus basses auparavant, ou sur d'autres appareils moins performants dans ce domaine. Heureusement, il n'y a pas que la quantité de megapixels qui augmente au cours des années!

Que peut-on faire pour ne pas en avoir?

C'est simple, utilisez un temps d'exposition le plus court possible avec une sensibilité très basse, comme 100 ISO ou moins! C'est probablement plus simple d'accepter que nous allons finir par avoir du bruit à un moment donné dans nos photos, et vivons avec. C'est beaucoup plus réaliste et du moment que nous l'acceptons, nous pouvons prendre des photos que nous n'aurions pas nécessairement osé faire avant. Merveilleux, n'est-ce pas?

Bonne nouvelle cependant: le bruit peut être atténué! On peut le faire dans la caméra, ou avec les bons logiciels de traitement de photos. Certains appareils offrent la possibilité de réduire le bruit lors des longues expositions. L'inconvénient que j'ai vécu en activant la fonction, c'est que le temps de pose d'une photo augmente considérablement. J'ai donc décidé de désactiver la fonction et de recourir à la réduction de bruit dans mon logiciel de traitement d'images. Faites des tests, vous pourrez par la suite opter pour l'option qui vous convient le plus.

Justement, peut-on le traiter en post-production?

Ben certainement! Mais faites attention, c'est bien dit traiter, et non pas annuler. Le logiciel pourra diminuer le bruit, mais si vous poussez trop le traitement, la photo perdra de la texture et aura un effet plastique indésirable. Il n'y a pas de recette miracle, il faut adapter le traitement à chaque photo.

J'abandonne, c'est trop compliqué!

UN INSTANT! Le traitement de photo en vaut vraiment le coup, mais si vous ne voulez pas vous donner la peine, c'est correct aussi! Cependant, n'allez pas mettre votre caméra dans son sac parce que vous ne voulez pas avoir du bruit! Au contraire, utilisez-la pour prendre des photos pendant les spectacles (sans flash, lorsque permis), en vous promenant dans la rue le soir, etc. Un trépied pourrait être idéal, mais l'avez-vous avec vous? Avez-vous le droit de vous en servir? Osez pousser la sensibilité si ça peut vous permettre d'avoir une image nette lorsque vous tenez votre appareil à la main. Même si la photo a du bruit, si elle vous plaît, c'est ce qui compte!

Sur ce, je vous souhaite de bien belles photos, même avec du bruit!

À plus!