BLOG

Blog de Marc. Informations, trouvailles et autres bidules sont au rendez-vous.

Vitesse d'obturation - rapide ou lent?

La vitesse d'obturation influence grandement la dynamique de la photo. La photographe aura donc avantage à bien la choisir. Regardons un peu les options.

Photo statique

Lorsque la photographe prend une photo statique, elle n'a pas à se soucier de la vitesse d'obturation tant que l'exposition est correcte. Cependant, si elle n'utilise pas de trépied, elle voudra s'assurer de garder sa vitesse d'obturation à au moins la longueur focale de son objectif afin de limiter les chances d'avoir une image qui manque de netteté, par exemple à au moins 1/60 de seconde si elle utilise un objectif de 50mm*. En effet, si la vitesse d'obturation est trop lente, un petit mouvement de la caméra au moment de la prise de vue aura pour effet de rendre l'image floue, ou du moins pas aussi nette qu'elle pourrait être. Le seul fait d'appuyer sur le déclencheur peut amener un mouvement si ce n'est pas fait de façon fluide.

Saisir le mouvement

La photographe voulant saisir un mouvement (un oiseau en vol, un enfant qui joue, etc.) voudra garder sa vitesse d'obturation à au moins 1/250s. Plus le mouvement est rapide, plus la vitesse d'obturation devra être élevée si le mouvement doit être figé. Il n'est pas rare de voir des vitesses d'obturation dans les alentours de 1/2000s ou de 1/4000s pour figer un sujet comme une voiture de course, un animal se déplaçant rapidement ou une vague qui se brise sur un rocher.

 Les gouttes d'eau sont à peu près saisies. 200mm, f/11, 1/200s, ISO 100.

Les gouttes d'eau sont à peu près saisies. 200mm, f/11, 1/200s, ISO 100.

Je dois avouer que j'ai triché avec la photo ci-haut. J'ai pris cette photo au flash, ce qui peut avoir le même effet que si j'avait utilisé une vitesse d'obturation de 1/2000s ou plus. J'en parlerai dans un futur billet.

Montrer le mouvement

Si au contraire, la photographe veut donner une sensation de mouvement, elle aura avantage à utiliser une vitesse d'obturation plus lente. Ici, la notion de lenteur est directement reliée à la rapidité du mouvement du sujet. Par exemple, peut-être que l'hélice d'un avion bénéficierait d'être capturée à une vitesse de 1/500s alors que pour le marathonien, seulement 1/30s serait nécessaire. Pour montrer le mouvement, la photographe pourra suivre le sujet avec son appareil et prendre la photo en continuant de suivre le sujet (panning en anglais). Ceci aura pour effet de saisir le sujet, tout en ayant le reste de l'image en flou à cause du mouvement. Si elle le désire, elle pourra faire le contraire en gardant son appareil fixe, laisser passer le sujet et déclencher au moment désiré. Le sujet sera alors flou, mais le fond reste de l'image sera net. 

 On voit l'effet de mouvement avec les roues qui ne sont pas figées et le fond qui bouge quelque peu.  50  mm, f/7,1, 1/30s, ISO 100.

On voit l'effet de mouvement avec les roues qui ne sont pas figées et le fond qui bouge quelque peu. 50mm, f/7,1, 1/30s, ISO 100.

 Ici, on voit le mouvement car le sujet est flou, mais le reste de l'image est fixe. 50 mm, f/3,5, 1/60s, ISO 200.

Ici, on voit le mouvement car le sujet est flou, mais le reste de l'image est fixe. 50mm, f/3,5, 1/60s, ISO 200.

Focus

On peut ajuster préalablement le focus et ne pas s'en soucier lors de la prise de vue. Si le sujet se déplace, on aura peut-être avantage à utiliser le mode d'autofocus continu de l'appareil. Certains appareils permettent de suivre un sujet même s'il se déplace à l'intérieur du cadre. Le système n'est pas parfait, mais c'est un outil à explorer si vous avez cette option. Dans tous les cas, on devrait utiliser le mode rafale de l'appareil afin d'augmenter les chances d'avoir une belle image nette.

Conclusion

J'espère que ce billet vous aura éclairé un peu sur l'utilisation de différentes vitesses d'obturation pour varier la dynamique de vos images. L'important est d'expérimenter!

Au plaisir! 

* Pour un capteur plein format. Certaines sources affirment que la règle pour les capteurs de taille APS-C (on voit souvent crop sensors en anglais), la vitesse d'obturation devrait être multiplié par le facteur de multiplication du capteur (comme 1.6 pour Canon et 1.5 pour Fuji, Nikon, Pentax ou Sony). En cas de doute, vous pouvez opter pour la sécurité et faire la multiplication. Donc, si vous utilisez un objectif 50mm sur un Canon APS-C, la vitesse d'obturation devrait être supérieure à 1/80s (1/50 x 1.6).