BLOG

Blog de Marc. Informations, trouvailles et autres bidules sont au rendez-vous.

Objectifs: ouverture et profondeur de champ

Vous prenez votre appareil photo, regardez sur le devant de votre objectif et voyez possiblement un paquet de chiffres qui ne vous disent absolument rien. Niet. Nada.

Ça tombe bien, je suis partant pour vous expliquer, à haut niveau, ce qu'ils signifient. De plus, je vous parlerai de la profondeur de champ un peu plus loin.

Lisons l'information de l'objectif

Sur le devant de votre objectif, vous voyez 18-55mm 1:4 ou 1:3.5-5.6 / 12-32 ou quelque chose du genre. Vous verrez peut-être aussi le signe ø suivi d'un nombre: il s'agit du diamètre de l'objectif et vous permet de savoir quelle grandeur de filtre vous procurer (si vous en avez envie ou besoin). 

Décortiquons ces chiffres: lorsque vous voyez un nombre suivi de mm, ou 2 nombres séparés d'un trait suivis de mm, il s'agit de la longueur focale de l'objectif. Quelques fois, mm est omis, comme dans le deuxième exemple du paragraphe précédent. S'il y a deux nombres séparés d'un trait, il s'agit d'un zoom, c'est à dire d'un objectif dont la longueur focale peut être ajustée. S'il n'y a qu'un seul nombre, on dit qu'il s'agit d'un objectif à longueur focale fixe. J'en parlerai plus dans le prochain article, mais sachez que l'un n'est pas nécessairement meilleur que l'autre, il s'agit en fait de compromis.

Ce sont les chiffres au format 1:4 ou 1:3.5-5.6 sur lesquels nous nous pencherons dans ce billet. Le ou les chiffres suivant 1: indiquent l'ouverture maximale de l'objectif. Tout comme la longueur focale, un trait séparant deux chiffres signifie que l'objectif possède une ouverture maximale variant selon la longueur focale (donc seulement applicable avec des objectifs de type zoom). 

Ouverture

Oui, mais c'est quoi l'ouverture maximale, et ça sert à quoi? Tel que mentionné dans le billet précédent sur le triangle de l'exposition, l'objectif possède un mécanisme permettant de contrôler la quantité de lumière passant au travers. Ce mécanisme est appelé un diaphragme et fonctionne comme l'iris de l'oeil. Plus l'ouverture est grande, plus la quantité de lumière pouvant passer est importante et inversement, plus l'ouverture est petite, plus la quantité de lumière pouvant passer est faible.

Un objectif ayant une grande ouverture permettra à plus de lumière de passer. Qui dit plus de lumière, dit potentiellement un temps d'exposition plus court, ou un ajustement de la sensibilité du capteur à la baisse. Une grande ouverture signifie aussi une diminution de la profondeur de champ, ce qui peut se révéler désirable. Ou pas. Si je dis compromis, ça vous dit quelque chose?

Cet article de Wikipedia explique bien ce que signifient les chiffres et je vous laisse le lire si vous désirez car je ne suis pas assez compétent pour vous l'expliquer.

Ce qui nous intéresse, c'est de savoir que plus le nombre est petit, plus l'ouverture maximale est grande et que l'échelle est basée sur la racine carrée de 2. Pourquoi est-ce important? Simplement pour que vous sachiez qu'un objectif à 1:8 n'est pas deux fois moins lumineux qu'un objectif à 1:4. Il est plutôt 4 fois moins lumineux.

Il est plutôt rare d'utiliser 1:4 comme notation. Cette façon de noter est principalement utilisée par les fabricants. Dans la littérature, vous verrez plutôt f/4, f4 ou F4. Ce sont toutes des façons interchangeables pour indiquer la même chose. Si vous avez un objectif ayant une bague pour contrôler l'ouverture, il y a de bonnes chances que seuls les nombres soient indiqués, comme 4 - 5.6 - 8 - 11 - 16 - 22 - 32.

Echelle

Ceci m'amène à vous parler de l'échelle des crans d'ouverture. L'échelle va comme suit: 

 Échelle d'ouverture courante

Échelle d'ouverture courante

Notez que l'échelle peut aller à plus de 32 et va rarement sous 1.

Chaque cran diminue de moitié la lumière comparativement à l'échelon précédent. C'est pour cette raison que l'objectif à f/8 est quatre fois moins lumineux que celui à f/4: il y a 2 crans séparant f/4 et f/8: f/4 à f/5.6 et f/5.6 à f/8. Chaque cran signifie une coupure de lumière de moitié. Donc, seulement le quart de la lumière pourra entrer à f/8 comparativement à f/4. Notez que certains objectifs et appareils permettent de contrôler l'ouverture au demi-cran ou au tiers de cran afin d'offrir un plus grand choix pour arriver à une exposition correcte.

Truc

J'ai de la difficulté à me souvenir de l'échelle par coeur et j'ai un petit truc à vous partager. Vous n'aurez qu'à vous souvenir de 2 et 2.8. Si vous regardez attentivement l'échelle, vous remarquerez que nous pouvons jouer à saute-moutons et doubler les valeurs. Ainsi, en partant de 2, nous faisons un saut de 2 crans et arrivons à 4. Autre saut pour arriver à 8, un autre pour 16, etc.

Partant de 2.8, le premier saut nous amène à 5.6, le deuxième à 11, le troisième à 22, etc. Il suffit ensuite d'intercaler les 2 séquences et le tour est joué. Mais l'idéal serait de l'apprendre par coeur!

Effet sur la profondeur de champ

Nous savons maintenant à quoi correspond l'ouverture. Penchons-nous sur son effet sur la profondeur de champ. On peut définir la profondeur de champ comme étant la partie de l'image étant au focus, ou nette si vous préférez. Celle-ci peut varier selon la longueur focale d'un objectif, son ouverture et de la distance de mise au point. 

À ouverture et distance de mise au point égales, la profondeur de champ sera plus grande avec un objectif ayant une petite longueur focale comparativement à un autre ayant une longueur focale plus grande.

À distance de mise au point et longueur focale égales, une grande ouverture (petit chiffre) fera en sorte que la profondeur de champ sera petite, alors qu'une petite ouverture permettra d'avoir une plus grande profondeur de champ.

Exemples

Les images suivantes ont toutes été prises avec un objectif de 105mm, avec une ouverture variant de f/4 à f/32, 100 ISO (sauf la dernière qui est à 200 ISO afin de compenser pour le flash qui manquait de puissance) à 1/250e de seconde.

f/4

Comparatif des 3 premiers objets à f/4

Vous constaterez que le deuxième objet est bien net alors que les autres le sont beaucoup moins.

f/8

Comparatif des 3 premiers objets à f/8

À f/8, l'étiquette de la troisième bouteille est moins floue que celle de la première. La profondeur de champ n'augmente donc pas de façon symétrique d'avant en arrière. 

f/16

Comparatif des 3 premiers objets à f/16

À f/16, les étiquettes deviennent plus nettes, mais la troisième l'est plus que la première.

f/32

Comparatif des 3 premiers objets à f/32

Rendu à f/32, la netteté est presque la même du devant à l'arrière.

Conclusion

Que retient-on de ce billet?

  1. Plus le chiffre est petit, plus l'ouverture est grande
  2. La profondeur de champ augmente lorsque l'ouverture diminue
  3. La profondeur de champ est influencée par la distance de mise au point
  4. La profondeur de champ est influencée par la longueur focale de l'objectif

Mais plus encore, ceci nous permet d'avoir un outil supplémentaire pour faire de meilleures prises de vue. Prenez ceci en exemple: vous voulez prendre une personne en photo et ce qui est derrière elle ne devrait pas nuire au sujet? Approchez-vous de la personne et augmentez l'ouverture. Ce qui est derrière risque de devenir flou et la personne sera le sujet principal de la photo.

En passant, lorsque vous prenez quelqu'un en photo, faites le focus sur l'oeil le plus près de vous. Ça serait dommage d'avoir le nez au focus et les yeux flous!

Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à m'en faire part. 

Au plaisir!