BLOG

Blog de Marc. Informations, trouvailles et autres bidules sont au rendez-vous.

Photos floues, comment les limiter

Vous avez pris la shot de votre vie pour vous apercevoir rendu à la maison que la photo est floue et presqu'inutilisable. Ça vous dit quelque chose? Vous êtes passé par là et vous vous demandez comment améliorer vos chances d'avoir des images nettes? Ce billet pourra peut-être vous aider.

Stabilité

La première chose qui me vient à l'esprit pour qu'une photo soit nette: la stabilité. La stabilité implique une base solide faisant en sorte que la caméra ne bougera pas du tout pendant le temps d'exposition. Cette base peut être un trépied, mais pourrait aussi être un plancher, un banc, un bloc de béton, un bord de fenêtre, etc. L'important étant que ça ne bouge pas. Si l'exposition est assez courte (et si la longueur focale de l'objectif le permet...), vous pouvez aussi tenir fermement l'appareil.

Voici quelques points pour vous aider à avoir photo nette si vous tenez l'appareil à la main:

  • Votre main gauche devrait soutenir l'appareil et l'objectif. La palme de la main devrait donc pointer vers le haut.
  • Votre main droite devrait tenir fermement l'appareil
  • Les coudes devraient être serrés près du corps
  • L'appareil devrait être amené à l'oeil. On ne devrait pas s'étirer le cou pour que l'oeil atteigne le viseur
  • On peut retenir notre souffle le temps de l'exposition
  • Lorsqu'on appuie sur le déclencheur, il faut le faire de façon fluide

Vitesse

Une vitesse d'obturation courte diminue les chances de mouvement de la caméra. Au minimum, la vitesse d'obturation devrait être égale à la longueur focale de l'objectif, tout en la maintenant à au moins 1/60s. Si vous utilisez un objectif de 24mm, visez quand même au moins 1/60s. Pour un 200mm, visez au moins 1/200s.

Focus

Si vous avez un appareil avec l'autofocus, peut-être le focus ne s'est pas fait au bon endroit. L'appareil fait de son mieux pour déterminer le sujet, mais si vous ne faites pas attention il pourrait choisir l'arbre derrière votre sujet au lieu du sujet. Pour éviter que cela se produise, prenez le contrôle du point de focus et faites le focus sur votre sujet vous-même.

Parlant d'autofocus, attendez-vous que le focus soit fait avant de prendre la photo? C'est une cause fréquente de photos floues. Technique: on appuie sur le déclencheur à moitié pour faire le focus, lorsque le focus est fait, on continue d'appuyer jusqu'au clic. Il ne faut pas soulever le doigt après le focus! À moins de vouloir refaire le cadrage... Mais une fois le focus fait, il ne faut plus bouger (à part pour un recadrage rapide, tant que le point de focus demeure à la même distance). 

Il se pourrait aussi que la combinaison objectif-boîtier n'arrive pas à faire un bon focus. L'un ou l'autre pourrait être défectueux, mais la combinaison pourrait tout autant ne nécessiter qu'un simple micro-ajustement du focus. Vérifiez votre manuel de boîtier (vous l'avez lu, n'est-ce pas?) pour la procédure. Sinon, apportez l'appareil et son objectif en boutique pour les faire vérifier et au besoin, envoyer la pièce défectueuse en réparation.

Un autre point: la dioptrie du viseur est-elle ajustée à votre vision? Si les caractères apparaissant dans le viseur ne sont pas clairs, ajustez la dioptrie jusqu'à ce que tout soit clair et net. Ceci est particulièrement vrai si vous ajustez le focus manuellement.

Système de stabilisation de l'image

La plupart des manufacturiers offrent des appareils ou des objectifs ayant une forme de stabilisation de l'image. En théorie, la stabilisation dans le boîtier ou dans l'objectif devrait avoir les mêmes résultats et je n'ai pas fait assez de tests pour vous dire qu'un système est mieux que l'autre. Cependant, le fait de l'avoir dans le boîtier devrait faire en sorte que les coûts des objectifs soient moindres car on ne paie pas pour le système à chaque objectif acheté.

La stabilisation dans le boîtier fonctionne à l'aide d'un système ajustant le capteur sur plusieurs axes. Celui dans les objectifs se fait plutôt à l'aide une lentille flottante. En passant, si vous utilisez un trépied, vous devriez désactiver cette fonction. À part potentiellement drainer plus rapidement votre pile, elle ne donne rien dans ce cas d'utilisation.

Les manufacturiers utilisent la notion de crans pour indiquer le niveau de performance de leur système. Ainsi, un manufacturier indiquant une performance de 3 crans sur un objectif de 200mm, signifierait qu'en théorie, on pourrait l'utiliser à la main à 1/25s! Explication: en prétendant qu'on vise un minimum de 1/focale, on voudrait atteindre 1/200s dans le cas d'un 200mm. Un cran de moins signifie qu'on coupe de moitié, donc 1/100s. 2 crans nous donnent 1/50s et 3 crans donnent 1/25s. Dans la plupart des cas, considérez que le manufacturier est optimiste et qu'un système offrant une stabilisation de 4 crans se révèlera plutôt être un 2 ou 2.5 crans utilisables. Naturellement, si votre technique est particulièrement bonne, vous pourriez atteindre les 4 crans. Si c'est votre cas, vous avez toute mon admiration!

Claquage du miroir

Si vous avec un appareil de type reflex, le miroir se rétracte de façon ne pas obstruer le capteur pendant la prise de vue. À la fin de sa course, le miroir peut claquer et occasionner une petite vibration pouvant réduire la netteté de l'image. On peut y remédier en sélectionnant le mode Mirror Up, ou autre nom selon l'imagination des manufacturiers . Ceci implique qu'on doit presser sur le déclencher à 2 reprises: une fois pour bloquer le miroir en position élevée et la deuxième pour prendre la photo. Selon le degré de vibration infligé par le mouvement du miroir, vous voudrez peut-être attendre 1 à 2 secondes avant d'appuyer sur le déclencheur pour la prise de la photo, ou du moins, le temps nécessaire pour permettre aux vibrations de cesser.

mirrorslap

La photo ci-haut est un bel exemple qui m'est arrivé récemment. La partie du haut est prise d'une photo floue parce que je n'ai pas attendu assez longtemps avant de déclencher. Celle du bas est un peu mieux.

Déclencheur

Le seul fait de peser sur le déclencheur peut occasionner un mouvement du boîtier pouvant être néfaste pour la photo. Vous avez la possibilité d'utiliser un déclencheur à distance à ondes (radio, infra-rouge ou wifi) ou par câble pour régler la problématique. Combiné au mode Mirror Up, ceci réduit passablement, pour ne pas dire élimine, les risques de vibrations dues au déclenchement.

Vent

Votre caméra est bien solide sur son trépied, mais avez-vous tenu compte du vent ou autres vibrations qui pourraient faire bouger l'ensemble? Pour contrer le vent, vous pouvez servir de bouclier en vous plaçant entre lui et le trépied. Vous pouvez aussi ajouter du lest au trépied, mais assurez-vous que le vent ne fasse pas bouger le lest, ce qui aurait pour effet d'amplifier les mouvements du trépied et au final, nuire au lieu d'aider. 

Chaleur

Le chatoiement de l'air lors de grosses chaleurs peut diminuer la netteté de l'image. Ceci peut être particulièrement visible avec les longues focales et avec des sujets éloignés. Malheureusement, il est presqu'impossible de l'éliminer. Soit vous l'acceptez, soit vous prenez la photo hors des pointes de chaleur intense. Simple, non?

Zoom

Je ne parle pas d'un objectif, mais de la fonction agrandissant l'image sur votre ordinateur. Si votre image est nette à une grandeur de 100%, elle est nette. Point. Final. Il se peut qu'en zoomant plus vous pensiez qu'elle ne l'est pas, mais elle l'est. Arrêtez de vous torturer. Nette à 100%, c'est tout ce qu'il faut.

Conclusion

Plusieurs facteurs peuvent nuire à la netteté de l'image. Heureusement, vous avec la possibilité de les limiter, si ce n'est de les éliminer. Un petit effort supplémentaire pouvant résulter en de meilleures photos, on aime ça, non?

À vos appareils et prenez de belles photos!